retour menu evaluations plan

Evaluation sur la Révolution Française

voir détails techniques du script

 

 Mode d'emploi : placez chacun des mots du tableau dans le rectangle blanc qui lui correspond.
Vous pouvez pour ce faire, soit les recopier en respectant l'orthographe exacte, ou utiliser le copier-coller.

III.- Complétez le texte suivant à l'aide des mots et expressions :

Etats Généraux Constituante 14 juillet 1789 Grand Peur l'abolition des privilèges
26 août 1789 Voltaire législatif départements biens nationaux
Louis XVI Valmy République guillotiné Vendée
suspects Montagnards Terreur Napoléon Bonaparte du Consulat
lycées Banque de France Franc Concordat Empereur
Pour résoudre les difficultés, financières entre autres, le roi convoque les pour le 5 mai 1789. Les députés du Tiers se déclarent assemblée Nationale , d'où un conflit avec le roi. C'est le début de la révolution.
La Bastille est prise le par le peuple de Paris, qui veut défendre ses députés. Les événements à Paris s'étaient répandus dans la campagne française, des révoltes populaires éclatent et provoquent la . Pour apaiser ces révoltes, l'Assemblée nationale vote le 4 août 1789.
La Déclaration des droits de l'homme et du citoyen le s'inspire des idées des philosophes, , Montesquieu, Rousseau. Elle établit la séparation des pouvoirs , exécutif et judiciaire. La France a maintenant une monarchie constitutionnelle. En 1790, l'Assemblée réorganise l'administration politique de la France, elle abolit les provinces et les remplace par 83 .
Le Pape et l'Eglise condamnent la Constitution civile du clergé car les propriétés et les biens de l'Eglise deviennent des .
Les nobles émigrés conspirent contre la France. Le roi fait appel au soutien de souverains étrangers. est accusé de trahison et arrêté. Les rois européens déclarent la guerre à la France et les armées étrangères (allemandes, autrichiennes) envahissent la France.
Lors de la victoire de , le 20 septembre 1792, l'armée révolutionnaire remporte la victoire sur l'ennemi prussien : la Révolution triomphe.
Le jour de cette victoire, l'Assemblée nationale se sépare. Le 21 septembre 1792 la Convention nationale, qui remplace l'Assemblée, abolit la monarchie constitutionnelle, proclame la première. Louis XVI est condamné à mort. Il est le 21 janvier 1793.
La nouvelle république doit faire face à une guerre civile et à une guerre extérieure : Les monarques européens désirent supprimer la République, les armées autrichiennes menacent encore une fois les frontières françaises. Des royalistes français mènent une révolte en , contre la Révolution.
Pendant 14 mois, plus de 300 000 sont arrêtés, plus de 17 000 sont exécutés. La guillotine marchait jour et nuit sur la Place de la Révolution à Paris. En province, on exécute tous ceux qui démontrent la moindre opposition à la Révolution.
Les chefs de la Convention se disputent le pouvoir. Pour simplifier les choses, les sont extrémistes et les Girondins sont modérés. La plaine quant à elle bascule de l'un à l'autre. Tous ont le même désir : défendre la Révolution, et si possible l'étendre au reste de l'Europe. Robespierre perd son pouvoir et est guillotiné à son tour en juillet 1794 (Thermidor an II). Le Comité de salut public est aboli, c'est la fin de la .
Le Directoire (1795-1799) est une époque de grande confusion. On adopte une nouvelle constitution qui met le pouvoir aux mains d'un Directoire composé de 5 membres. Ce gouvernement est faible et indécis. Il ne reconnaît le droite de vote qu¹aux propriétaires de terres ou de bâtiments. La crise économique est toujours présente. Un jeune général de 26 ans est mis à la tête de l'armée française, . Il remporte des victoires importantes en Italie contre l'armée autrichienne, et en Egypte.
En 1799, Napoléon Bonaparte rentre à Paris et prend le pouvoir par le coup d'état du 18 Brumaire (le 9 novembre). Il établit un nouveau gouvernement composé de trois consuls et un sénat. Le Premier consul, Napoléon, a tous les pouvoirs. C'est la période (nov. 1799-mai 1804) de laquelle il faut surtout retenir la réorganisation intérieure du pays : Code civil (1804), création des (1802) pour former les futurs cadres de l'armée, monopole de la sur l'émission des billets (1800), stable jusqu'en 1914, le germinal (1803), la réconciliation avec le pape et l'Eglise lors du (1801).

En 1802, Napoléon Bonaparte est nommé Consul à vie, puis sacré sous le titre de Napoléon Ier le 2 décembre 1804. C'est l'Empire.

lien vers les réponses à ajouter éventuellement ici...