Annexe : carte simplifiée de la Généralité de Caen (16 ko)

 

SITUATION ECONOMIQUE DE LA GENERALITE DE CAEN
Observations de l'Intendant Fontette - 1770 -
Election de VIRE

 
  La généralité de Caen renferme la plus grande partie de la Normandie, elle est bordée au nord et à l'occident par la Manche, au midi par le Maine et la Bretagne, à l'orient par la généralité d'Alençon et celle de Rouen, elle comprend trois diocèses qui sont Bayeux, Coutances et Avranches ; elle est divisée en deux présidiaux (tribunaux pour soulager la tâche des Parlements et qui jugent des affaires de faible importance), Caen et Coutances, et en neuf élections qui sont Caen, Bayeux, St-Lô, Carentan, Valognes, Coutances, Avranches, Vire, et Mortain.  
 

ELECTION DE VIRE - 125 paroisses

 
  PRODUCTION DU SOL EN GRAINS, FRUITS ET LEGUMES
Cette élection par son étendue est la plus considérable de la généralité, mais à l'exception de celle de Mortain, elle est de beaucoup inférieure aux autres par la qualité du terroir. On y recueille du froment mais en très petite quantité, du seigle, du sarrazin et de l'avoine ; le peuple ne se nourrit que de sarrazin et d'avoine. Les cidres sont durs et de beaucoup inférieurs à ceux des élections voisines. Cette différence, jointe au défaut de débouchés rend infructueux aux habitants l'excédent de consommation qu'ils pourraient ménager dans les années abondantes. On se sert de boeufs pour le labourage mais après quatre années et quelquefois trois seulement de labour on est obligé de laisser reposer les meilleures terres pendant trois ans et les médiocres pendant quatre et cinq années pour les préparer à une nouvelle culture. Pendant ce temps de repos ces terres servent à faire paturer les bestiaux qu'on élève en assez grande quantité et qui font la principale ressource des habitans.
 
  BESTIAUX
On élève plus de 25 000 bêtes à cornes chaque année dans cette élection. Lorsqu'on s'est servi pendant quelques années des boeufs pour le labourage, ils sont vendus aux herbageurs des élections voisines mais l'espèce de ces bestiaux se ressent toujours de la stérilité du fonds où ils ont été élevés et en général ils prennent peu d'accroissement.
Les moutons y sont aussi petits mais la chair en est très délicate. Il y a très peu de chevaux qui ne sont guère employés qu'à la somme.
 
 

marchés

 
 

draperie

 
 

toilerie

 
 

NOTICE DES AUTRES MANUFACTURES ET BRANCHES D'INDUSTRIE

Il y a dans le Bourg de Villedieu une manufacture de poeslerie et de dinanderie dont l'établissement remonte au 14e siècle, on y fabrique des ouvrages de toute espèce en cuivre, airain potin, métail, bronze et fer de fonte que des colporteurs répandent dans différentes provinces et principalement dans la Touraine, la Bretagne, le Maine, l'Anjou et le Poitou.

 
  vocabulaire :
Aulne : ancienne mesure de longueur, d'environ 1,19 mètre. Tirtaine : étoffe de laine utilisée à la confection des rideaux et courtines de lit. Droguet : tissu tramé de laine sur chaîne de fil ou de coton, employé dans l'ameublement. Airain potin : alliage de cuivre jaune et rouge. Métail : alliage à base d'étain et de cuivre pour la fabrication de menus objets.